Nice Côte d’Azur, l’aeroporto dei record


L’Aeroporto di Nice Côte d’Azur ha raggiunto la quota di 12 milioni di passeggeri nel 2015, battendo tutti i precedenti record. Un risultato importante per lo scalo, costruito sul mare a soli 6 km dal centro storico di Nizza, che si conferma come il secondo HUB un Europa, e non solo per il turismo. La Costa Azzurra, con i suoi eventi di respiro internazionale e con i suoi poli tecnologici, attrae infatti anche un consistente numero di viaggiatori che si spostano per lavoro e per affari.
I gestori dell’aeroporto non dormono certo sugli allori, visto che hanno annunciato il raggiungimento di un nuovo record per l’estate 2016, ovvero il numero delle destinazioni. Sono ben 9 le nuove tratte: oltre a Bergerac, si aprono le vie verso il Mediterraneo (Palermo, Mykonos, Cagliari), l’est Europa (Varsavia, Budapest) e il Nord Europa, (Ostenda e Billund, cui si aggiunge la nuova linea diretta Nizza-Reykjavík, che apre prospettive interessanti per i voli low cost verso il Nord America).
Entro l’estate 2016 l’Aeroporto di Nice Côte d’Azur punta ad offrire 107 destinazioni in 37 paesi attraverso 62 compagnie regolari, rendendo accessibile tutta l’Europa senza scali.
In attesa di un nuovo record nel numero dei viaggiatori, sono cominciati i lavori di riqualificazione di due terminali, con l’obiettivo di ampliare l’offerta commerciale, migliorare il confort e fluidificare i percorsi per i passeggeri. Va detto che alla fine del 2017, con l’entrata in funzione della linea 2 del tram, l’aeroporto sarà collegato direttamente con il centro di Nizza e con il polo multimodale Grand Arénas, permettendo ai passeggeri di raggiungere facilmente le stazioni ferroviarie, le linee di autobus urbane e interurbane e il porto di Nizza.
Come spiega Dominique Thillaud, Presidente del Comitato Esecutivo del Groupe Aéroports, “la nostra missione di rafforzamento dei collegamenti diretti contribuisce allo sviluppo dell’attrattività del nostro Territorio”. L’Aeroporto di Nizza gioca quindi un ruolo determinante per la crescita dell’economia della regione, grazie a un circolo virtuoso che coinvolge anche la Liguria: del resto, lo scalo dista 155 km da Savona e 91 km da Imperia, e si è conquistato un segmento importante di domanda nella Riviera dei Fiori, stimata intorno ai 400 mila passeggeri, tra partenze e arrivi. Un’occasione da cogliere sia per le imprese italiane del ponente ligure che per quelle del Piemonte se i locali amministratori continuassero a stringere sempre più strette relazioni economiche con la Camera di Commercio Italiana in Costa Azzurra.


Nice Côte d’Azur, l’aéroport des records

L’Aéroport de Nice Côte d’Azur a atteint les 12 millions de passagers en 2015, battant ainsi tous les records précédents. Un résultat important pour cette escale, construite sur la mer à seulement 6 km du centre historique de Nice, qui se confirme comme la deuxième plateforme d’Europe et pas seulement pour le tourisme. La Côte d’Azur, avec ses évènements d’envergure internationale et ses pôles technologiques, attire en effet également un nombre important de voyageurs qui se déplacent pour le travail et pour faire affaires.
Les gestionnaires de l’aéroport ne lésinent pas, étant donné qu’ils ont annoncé battre un nouveau record pour l’été 2016, c’est-à-dire le nombre de destinations. On compte au moins 9 nouveaux trajets : en plus de Bergerac, de nouvelles destinations sont prévues, sur la Méditerranée (Palerme, Mykonos, Cagliari), l’Europe de l’Est (Varsovie, Budapest) et l’Europe du Nord, (Ostende et Billund, auxquelles s’ajoute la nouvelle ligne directe Nice- Reykjavík, qui crée des perspectives intéressantes pour les vols à bas prix vers l’Amérique du Nord).
D’ici l’été 2016, l’objectif de l’Aéroport de Nice Côte d’Azur est de proposer 107 destinations dans 37 pays avec 62 compagnies régulières, rendant toute l’Europe accessible sans escales.
Dans l’attente d’un nouveau record du nombre de voyageurs, les travaux de requalification de deux terminaux ont commencé, ayant pour objectif d’étendre l’offre commerciale, d’améliorer le confort et de fluidifier les parcours pour les passagers. Il convient de souligner que fin 2017, avec l’entrée en fonction de la ligne 2 du tramway, l’aéroport sera relié directement avec le centre-ville de Nice et avec le pôle multimodal Grand Arénas, permettant aux passagers de rejoindre facilement les gares, les lignes de bus urbaines et interurbaines et le port de Nice.
Comme l’explique Dominique Thillaud, Président du Comité Exécutif du Groupe Aéroports, “notre mission de renforcement des rapprochements directs contribue au développement de l’attractivité de notre territoire”. L’Aéroport de Nice joue donc un rôle déterminant pour la croissance de l’ économie de la région, grâce à un cercle vertueux qui comprend également la Ligurie : par ailleurs, l’escale se situe à 155 km de Savone et à 91 km d’Imperia, et un nombre important de demandes s’est développé dans la Riviera dei Fiori, estimé environ à 400 000 passagers, entre les départs et les arrivées. Une occasion à saisir autant pour les entreprises italiennes à l’ouest de la Ligurie que pour celles du Piémont, si les administrateurs locaux continuaient à entretenir des relations économiques de plus en plus étroites avec la Chambre de Commerce Italienne de la Côte d’Azur.